Chabbat et Yom Tov

Que faire si la nuit du mikveh tombe un Chabbat, Motsae Chabbat ou Yom Tov ? La plupart des femmes se sont certainement déjà heurtées à cette situation (il y a une probabilité d’environ 29% que ceci se produise dans tout mois donné, même sans Yom Tov), et il y a des routines à suivre pour chaque situation.

Les soirs de Chabbat ou de Yom Tov.

Faites les arrangements nécessaires. Vérifiez quand le mikveh est ouvert le vendredi soir, s’il faut prendre rendez-vous et comment faire le paiement. Décidez comment vous allez prendre soin des problèmes logistiques tels que la synagogue, les enfants, etc.

Il est préférable d’aller au mikveh avant le repas de Chabbat afin de ne pas avoir à se nettoyer les dents le Chabbat. Ainsi, si le soir du mikveh tombe un vendredi soir d’été, il est préférable de ne pas manger le repas de Chabbat tôt. Si faire Chabbat à l’heure « tardive » pose un véritable problème, il sera tout de même permis de manger le repas de Chabbat avant la tevilah. Dans ce cas, toute viande que vous mangeriez devra être tendre et sans filaments afin qu’elle ne se coince pas entre vos dents. Après le repas, nettoyez vos dents de manière permise le Chabbat (voir « halakhot de Chabbat » ci-dessous).

Si le mikveh est à ce point éloigné qu’il ne soit pas possible de marcher pour y arriver, il se peut que vous ayez à repousser votre immersion. Vérifiez tout de même au préalable avec votre rabbin ou avec l’intendante du mikveh : il est possible qu’il existe une solution propre à votre communauté. Si la marche jusqu’au mikveh est trop longue, il est aussi parfois possible de conduire au mikveh avant chabbat, d’y laisser la voiture et de rentrer à la maison à pied.

Veillez à terminer tous les préparatifs du mikveh, à la maison, avant l’allumage des bougies. Ceci est plus simple à dire qu’à faire ; disparaître pour le temps nécessaire un vendredi après-midi peut demander une certaine planification. Il peut être utile de préparer les plats pour Chabbat en avance ou de les faire préparer par quelqu’un d’autre. Il est aussi utile de faire en avance les préparatifs qui s’y prêtent, comme par exemple de se couper les ongles, afin de réduire le stress le vendredi après-midi.

Vérifiez-vous soigneusement avant l’allumage des bougies, puisqu’on ne peut pas se couper les ongles ou se peigner les cheveux le Chabbat. Si vous avez les cheveux longs, attachez-les de telle sorte que les nœuds soient évités. Il est parfois indiqué d’utiliser une série d’élastiques le long de la queue, ou de mettre les cheveux en chignon.

Il ne sera pas possible de se maquiller avant Chabbat. Si ceci vous est très pénible, vous pouvez vérifier avec votre rabbin s’il y a du maquillage que vous pouvez utiliser le Chabbat après l’immersion.

Au mikveh, il faudra vous inspecter visuellement avant l’immersion, afin d’être certaine qu’il n’y a aucune ‘hatsitsah. Passez vos doigts dans vos cheveux afin de vérifier qu’il n’y a pas de nœuds. Si vous découvrez un problème, parlez-en à l’intendante du mikveh afin de savoir comment réagir.

Il faut mouiller son corps et ses cheveux avant de s’immerger. Ceci empêche les cheveux de flotter dans l’eau, et garantit que toutes les parties du corps seront en contact avec l’eau durant l’immersion. En semaine, les femmes se mouillent dans la douche juste avant de s’immerger. Mais se baigner le Chabbat, en particulier avec de l’eau chaude, n’est en général pas permis. De plus, la plupart des systèmes d’eau chaude des bains et douches ne peuvent être utilisés le Chabbat parce que l’eau est chauffée automatiquement (chose interdite le Chabbat, mais pas à Yom Tov). Ainsi, plutôt que de prendre une douche froide, de nombreuses femmes s’immergent une fois dans l’eau chauffée du bassin du mikveh avant l’immersion halakhique proprement dite. Néanmoins il existe certains mikvaot qui sont équipés d’un système de douches spécialement conçues pour être utilisées le Chabbat. Il est donc important de demander à l’intendante du mikveh quelle est la procédure à suivre avant d’entrer dans la salle de préparation.

Les femmes Ashkénazes s’immergent en général après la nuit le vendredi soir. Dans certaines communautés Séfarades, la coutume est de s’immerger durant le bein hachemachot – après le coucher du soleil mais avant la nuit. Certaines communautés Ashkénazes permettent de s’immerger durant le bein hachemachot si Chabbat entre tard.

Samedi soir

Il est préférable d’effectuer une ‘hafifah entière vendredi soir et de refaire une courte ‘hafifah le samedi soir, ainsi que de se nettoyer les dents et de se démêler les cheveux. Si ceci est difficile à réaliser, il est possible d’effectuer la ‘hafifah dans son entièreté le samedi soir, si l’on prend soin de prévoir assez de temps afin de pouvoir se préparer relaxée et sans se presser.

Deux ou trois jours de Yom Tov

Il arrive que le soir du mikveh tombe le second soir de Yom Tov, un vendredi soir suivant Yom Tov ou un soir de Yom Tov suivant un Chabbat. Dans un tel cas, la préparation devra être faite le dernier jour de semaine possible, même si celui-ci est plusieurs jours avant l’immersion. Juste avant l’immersion, il faudra nettoyer ses dents, passer ses doigts dans les cheveux afin de les séparer, laver toute partie du corps s’étant salie et s’inspecter visuellement pour être certaine qu’il n’y a pas de ‘hatsitsot. La procédure à suivre pour l’immersion est la même que pour un vendredi soir.

Contraceptifs hormonaux

Les contraceptifs hormonaux créent souvent une situation où le mikveh tombe la même nuit de la semaine chaque mois. Si ceci a pour conséquence que votre mikveh tombe constamment le Chabbat ou le Motsaé Chabbat, demandez à votre médecin si vous pouvez prendre une ou deux pilules actives en plus pendant un cycle afin de changer la nuit du mikveh.

Halakhot de Chabbat

Il est bon d’être consciente des halakhot suivantes :

Il est interdit de se préparer le Chabbat ou durant Yom Tov pour le lendemain. Ainsi, il n’est pas possible de se préparer le Chabbat pour Yom Tov, ou le premier jour de Yom Tov pour le deuxième jour. Mais si Yom Tov tombe un vendredi, il est permis de se préparer pour Chabbat grâce à l’érouv tavchilin.

Chauffer de l’eau est une forme de cuisson, ce qui est interdit le Chabbat et permis pendant Yom Tov. Ouvrir le robinet d’eau chaude fait en général entrer de l’eau froide dans le chauffe-eau, ce qui revient à la cuire. En conséquence, il est permis d’utiliser l’eau chaude du robinet les jours de Yom Tov mais (dans la majorité des cas) pas le Chabbat.

Afin d’éviter de chauffer de l’eau le Chabbat, il existe un décret rabbinique interdisant de se laver le corps entier à l’eau chaude (même si elle a été chauffée au préalable, avant Chabbat). Il est donc permis de se laver une seule partie du corps avec de l’eau chaude, puis de passer ensuite à une autre. Il y a différentes opinions concernant la question du bain ou de la douche avec de l’eau chaude, et une question devra être posée. Il est permis de s’immerger dans un mikveh chauffé le Chabbat lorsque le mari est en ville, afin de pouvoir remplir les mitsvot de perou ourevou (procréation) et onah (relations maritales).

Afin d’éviter de transgresser l’interdit de mémakhek (lissage) il faudra utiliser du savon liquide et non un pain de savon. Et, pour éviter de transgresser l’interdit de sekhita (essorer), il ne faudra pas utiliser de gant de toilette, ni essorer une serviette humide. Il faudra également tapoter délicatement ses cheveux avec une serviette à la sortie du mikveh, et non en essorer l’eau.

Il y a différentes opinions halakhiques concernant la façon de se nettoyer les dents. La pâte ou le gel de dentifrice ne devra pas être utilisé. La plupart des autorités permettent l’utilisation d’une brosse à dent avec de l’eau ou avec du dentifrice liquide. Il est également permis d’utiliser des cure-dents ou du fil dentaire pré-coupé si l’on est certain qu’ils ne causeront pas de saignement des gencives.

Il n’est pas permis de se peigner ou de se brosser les cheveux avec une brosse normale (afin d’éviter de transgresser le travail de gozez - retirer des cheveux). Il est également interdit de tresser ses cheveux ou de défaire une tresse (ceci est considéré boneh - construire). La meilleure stratégie est de bien se peigner les cheveux lors des préparatifs, de les attacher en arrière afin qu’ils ne s’emmêlent pas, et de délicatement passer ses doigts dans les cheveux afin de les séparer juste avant l’immersion.

Il est interdit de se couper les cheveux (et autres pilosités), les ongles ou de retirer des bouts de peau morte ou sèche le Chabbat et les jours de Yom Tov, le travail interdit de gozez s’appliquant à tout retrait de ce qui pousse du corps.

La reproduction du contenu de ce cours pour tout autre usage que personnel est interdit tant par la loi Juive que la loi civile.

Copyright © 2008 Deena Zimmerman et Ilana Sober Elzufon. Tous droits réservés.