Comment se préparer pour l’immersion : ‘hafifah (nettoyage)

Les préparatifs pour l’immersion dans le mikveh comprennent deux étapes différentes : ‘hafifah (nettoyage) et iyoun (inspection). Cette leçon ainsi que la suivante traiteront de la ‘hafifah, et nous discuterons du iyoun dans la leçon qui suivra.

L’exigence de base de la ‘hafifa, qui est au départ un lavage en profondeur de la chevelure, a été promulguée par Ezra au début de l’ère du Second Temple. Les Rabbins ont par la suite étendu cette exigence pour qu’elle vise le nettoyage du corps entier. Ainsi, une femme doit se laver et se peigner les cheveux, se baigner, nettoyer ses dents, couper ses ongles et ôter toute particule étrangère au corps. Il n’y a pas d’ordre particulier prescrit pour ces différentes étapes.

Ôter toute particule étrangère

Les barrières évidentes telles que les habits, bijoux et lentilles de contact doivent être retirées, même si elles ne bloquent pas le flux de l’eau sur le corps (par exemple dans le cas d’un collier).

Les cheveux

Il faut défaire toute tresse et enlever tout objet étranger. Les barrettes, élastiques, etc., font ‘hatsitsah parce que les femmes font attention (makpidot) de les ôter de temps à autre (par exemple, lorsqu’elles se lavent ou se brossent les cheveux). Les tresses sont également une ‘hatsitsah parce que les mèches de cheveux tressés s’empêchent mutuellement d’être en contact avec l’eau du mikveh.

Les cheveux seront lavés avec de l’eau chaude ou tiède et du shampooing. Ils seront ensuite soigneusement peignés avec un peigne fin, afin de les démêler entièrement. Les autres poils du corps seront démêlés à l’aide d’un peigne ou des doigts. L’eau du mikveh ne peut atteindre tous les cheveux si ceux-ci sont emmêlés ; en conséquence, les nœuds, ou tout autre objet empêchant chaque cheveu individuel de faire plein contact avec l’eau du mikveh, sont considérés comme une ‘hatsitsah.

Certaines femmes évitent l’après-shampooing avant le mikveh. Mais son utilisation n’est pas halakhiquement interdite, et elle peut même se révéler très utile pour pouvoir convenablement peigner les cheveux avant le mikveh. Toutefois, une femme ayant utilisé de l’après-shampooing devra faire très attention à ce qu’il soit entièrement rincé préalablement à l’immersion.

Il est bon de prendre soin à ce que les cheveux soient déjà humides avant de descendre dans le bassin du mikveh. En effet, les cheveux mouillés ont moins tendance à flotter (et donc à rendre l’immersion invalide). De plus, si les cheveux sont déjà mouillés, l’eau qui demeure sur les cheveux fait contact avec celle du mikveh, aidant ainsi à ce que l’immersion soit valable.

Le bain

Le corps entier doit être lavé avec du savon et de l’eau chaude. Il est préférable de se baigner dans une baignoire. Si ceci n’est pas possible, une douche peut être prise à la place, tant que le corps entier est bien lavé.

Les yeux et les cils seront rincés à l’eau pour ôter toute sécrétion. De même, les oreilles et le nez seront eux aussi nettoyés (il n’est pas nécessaire de faire ceci trop profondément). De plus, pour les femmes ayant les oreilles percées, les trous dans les oreilles devront également être nettoyés.

Les parties du corps qui, par leur forme naturelle, empêchent l’eau de circuler librement (par exemple les aisselles, sous les seins et les autres crevasses) sont appelées beit hassetarim. Ces parties n’ont pas besoin d’être en contact direct avec l’eau du mikveh lors de la tevilah, mais il ne faut pas non plus qu’elles soient recouvertes par une ‘hatsitsah empêchant activement l’eau de les atteindre. Il faut donc prendre soin de nettoyer ces parties du corps, et elles requièrent souvent un surplus d’attention.

Le nettoyage des dents

Des lois similaires s’appliquent également à d’autres parties internes du corps, en particulier la cavité buccale. Il faudra ainsi soigneusement se brosser les dents et utiliser du fil dentaire entre les interstices dentaires, bien que la bouche soit fermée durant l’immersion. Des plombages permanents, couronnes et implants ne sont pas considérés être des ‘hatsitsot. Par contre, un travail dentaire temporaire peut être problématique et nécessite donc de poser une question spécifique.

Couper les ongles

Parce que de la saleté sous les ongles est une ‘hatsitsah, la coutume est de couper les ongles courts. Ceux-ci devront être assez courts, de sorte à ce que seul un petit peu de blanc soit visible, sans pour autant être si courts qu’ils fassent mal. Si avoir des ongles plus longs vous tient à cœur, une question devra être posée.

Aller aux toilettes

Nous verrons par la suite qu’une femme doit t être aussi détendue que possible durant l’immersion dans le mikveh. Il est donc recommandé d’utiliser les toilettes avant afin d’éviter une situation où les muscles soient contractés pour se retenir. Il est préférable de faire ceci avant de se baigner, ou alors de se rincer après coup localement, avec de l’eau ou une lingette.

La reproduction du contenu de ce cours pour tout autre usage que personnel est interdit tant par la loi Juive que la loi civile.

Copyright © 2008 Deena Zimmerman et Ilana Sober Elzufon. Tous droits réservés.